Compagnie Cap Sur Scène

Compagnie Cap Sur Scène




 

L’ESPRIT Cap sur Scène

c’est celui d’UN THÉÂTRE AMATEUR mais EXIGEANT,
TRANSGÉNÉRATIONNEL et INTERCULTUREL,
CONVIVIAL et MULTIARTISTIQUE.


 
AMATEUR, puisque les comédiens ne sont pas des professionnels du théâtre et qu’ils jouent bénévolement, c’est-à-dire sans en retirer d’autre bénéfice que l’immense plaisir de réaliser quelque chose de beau ensemble et de l’offrir aux spectateurs ;
mais EXIGEANT car d’une part la metteuse en scène, Charlène Lauer, est professionnelle, expérimentée et dûment rétribuée ; d’autre part, la directrice artistique, Véronique Maas, garantit, par ses compétences littéraires et son expérience de professeur de lettres, la qualité des textes choisis, qu’elle adapte avec soin et discernement.
TRANSGÉNÉRATIONNEL, puisque la troupe peut comporter des écoliers, des collégiens, des lycéens, des étudiants, tout aussi bien que des actifs ou des retraités, et que les spectacles s’adressent à tous les âges ; c’est d’ailleurs pourquoi nous proposons, depuis 2018, une représentation "à domicile" de notre spectacle aux personnes âgées de la Résidence Avenue aux Moines de Limours, qui ont été ravies de notre Bourgeois Gentilhomme et de notre Voyageur sans bagage.
et INTERCULTUREL, les comédiens venant d’horizons divers, chacun avec sa richesse propre : c’est ainsi que la culture africaine de Rodrigue a enrichi son interprétation du mendiant dans Électre, que le bilinguisme de Claire lui a permis de chanter en anglais les poèmes de Shakespeare du Conte d’hiver, que l’origine russe de Ioulia sera une aubaine si un jour nous montons Tchekhov. Quant à Hamed, le jeune migrant érythréen qui a rejoint la troupe en 2018, nul doute que sa remarquable expressivité était tout à fait en phase avec les lazzi si chers à Molière, et qu'il a pu faire des progrès en français, même s'il n'est pas resté avec nous jusqu'aux représentations du Bourgeois Gentilhomme.
CONVIVIAL, grâce aux partenariats mis en place vers l’extérieur, avec diverses associations franciliennes. Ainsi, à Palaiseau, la MJC-Théâtre des 3 Vallées, le Théâtre de la Mare au Diable, le Conservatoire de musique, l’Escrime Sportive et Artistique Palaisienne ; ou, à Orsay, l’association Orsay cam', qui réalilse les captations de nos spectacles et les clips publicitaires, ainsi que
la compagnie D'un Théâtre l'Autre, organisant les rencontres de pratiques de théâtre amateur TTC (Tout Théâtre Compris) ; à Vauhallan, l'association des Amis de Geneviève Gallois, à Igny, Les Nellyades (orchestre et chant). Il y a également les partenariats avec les villes dont les théâtres nous accueillent : Palaiseau et la MJC-T3V, Massy et l'auditorium de l'Opéra, Bures sur Yvette et le Centre Culturel Marcel Pagnol, Igny et le Centre Culturel Isadora Duncan,... Il y a enfin les liens tissés à l’intérieur, grâce aux répétitions hebdomadaires, de septembre à janvier, aux stages organisés pendant les vacances de Toussaint et de Noël et qui sait, peut-être, un jour, une tournée en province ou une petite résidence "au vert" en Indre à Beauchapeau (beauchapeau.sitego.fr) avec une représentation au château du Bouchet.
et MULTIARTISTIQUE : Cap sur Scène s’attache en effet à toujours convoquer, aux côtés du théâtre, diverses activités artistiques : la danse (la fête du mouton dans le Conte d’Hiver, les chorégraphies des élèves de danse contemporaine du Conservatoire de Palaiseau, dans le Bourgeois gentilhomme, qui reviendront pour Genousie de René de Obaldia), le cinéma (les captations réalisées par Orsay’Cam, Sylvain Schaer ou Michel Lindenher), le chant (les poèmes de Shakespeare dans le Conte d’Hiver, les chants baroques intégrés aux Femmes Savantes et interprétés par les Nellyades), la peinture (les expositions de Sissy Vanère à la Mare au diable, en lien avec le Conte d’Hiver, et au Centre Marcel Pagnol, en lien avec le Voyageur sans bagage - dont elle a aussi créé les décors peints), le graphisme (Emmanuel Balleyguier pour le logo, et Sissy Vanère pour les affiches des spectacles), la musique (celle de Lully pour le Bourgeois Gentilhomme ; celle de Darius Milhaud, pour le Voyageur sans bagage d’Anouilh ; et une création au piano de Christophe Leonetti, professeur au Conservatoire d'Orsay, pour Genousie de René de Obaldia) et même l’escrime artistique (le Maître d’armes du Bourgeois Gentilhomme était interprété par le président du Club d’Escrime Sportive et Artistique de Palaiseau) et la cuisine (Virginie Spiwack, traiteur événementiel à Bures sur Yvette, réalisera les pièces montées baroques servies à la réception des Femmes Savantes).
                  




Formulaire de contact

Vos coordonnées
Votre Nom :
Votre Email :
Sujet :
Votre message :
Recopiez le chiffre :